Habiter, traces & trajets

Ed. Les Inaperçus, avec des peintures de Jérémy Liron


“Habiter”, ce sont cinq textes très différents, pour explorer, par les voies du poème et de la prose, des manières d’habiter, d’investir l’espace, de le rêver, de le penser et de s’en souvenir. « Lieu favorable » trame des souvenirs, les images ténues, crépusculaires parfois, venues de l’enfance. On y devine une vieille ferme, une « maison de paille » disparue, des silhouettes enfantines. Dans « l’annonce », une quête impossible déploie ses questions, dans l’énergie d’un inventaire sans fin, celui d’un lieu où l’on pourrait vivre. Les « 144 fragments pour habiter » s’ouvrent comme une rêverie accompagnée, tissée de micro-récits, de lectures, de voix citées, traces & trajets, pour explorer ce qu’habiter engage. « Ailleurs » offre le portrait d’une maison perdue dans les arbres, en écho à l’impossible quête qui fut celle de H.D. Thoreau et « la cabane », poème qui clôt le livre, suggère l’horizon pacifié d’une forme souple, légère, amicale : la cabane où respirer, jouer avec les formes, défaire, reprendre et continuer. En écho, l’ouverture des façades et des paysages de Jérémy Liron, l’intensité de leur couleur, relance et déplace les points de vue. De césures en reprises, l’obstination du regard approfondit l’enquête. Dans l’espace du livre, habiter ne s’invente pas seul.

Deux extraits sonores :

Lieu favorable (4 minutes)


L’annonce (13 minutes), enregistré à Paris, lors du festival Seconda, le 25 janvier 2019.

À écouter sur le site Remue.net.


Le site des Editions Les Inaperçus.
Le site de Jérémy Liron.

Sereine Berlottier & Jérémy Liron, Habiter, traces & trajets, Les Inaperçus, 2019. Isbn 9782954126081 17 euros.

lundi 3 juin 2019, par Sereine Berlottier